• Facebook
  • Twitter

Ben Sadlowski

Ben Sadlowski

Ben Sadlowski habite actuellement à Okotoks, en Alberta, mais déménagera à Chatham au début novembre. 

Il travaille à temps plein à Game Hive, où il programme des jeux vidéo.

Dans mon cas, mon choix de carrière était clair. J'étais fort en programmation et j'adore les jeux vidéo. Par contre, quand est venu le temps de choisir une institution d'éducation postsecondaire, le choix était moins clair. J'hésitais entre le collège où j'aurais une expérience concentrée et sur le terrain et l'université qui me donnerait une éducation plus complète. En fin de compte, j'ai choisi d'aller à l'université parce que je me disais que j'allais avoir plus d'options de travail à la fin de mes études. Je ne savais pas à quoi m'attendre quand j'y suis arrivé. Au secondaire, j'avais un conseiller d'orientation qui s'occupait de toutes mes mesures d'adaptation et qui parlait à mes professeurs pour s'assurer d'un suivi. J'étais donc un peu surpris quand j'ai appris qu'à l'université je devais approcher moi-même les professeurs et leur donner une lettre justificative des mesures d'adaptation requises et m'entendre avec eux sur les modifications à adopter (p. ex., pour les examens, etc.). Parler à mes professeurs et devoir leur expliquer mes besoins précis a représenté un défi pour moi, mais quand j'y pense aujourd'hui, je me rends compte que c'était la bonne approche. Ça m'a permis de veiller à mes besoins et de mieux comprendre ce qu'il me fallait pour réussir. Mais, je pense qu'au-delà de tout ça, ça m'a permis de comprendre ce dont je n'avais pas besoin. Ça m'a permis de voir ce que je pouvais accomplir par moi-même.