• Facebook
  • Twitter

Celeste

Celeste

"Je fais partie d'un petit programme comptant moins de cinquante étudiants. Comme j'étais la seule à profiter de mesures d'adaptation dans la classe, je m'inquiétais de la réaction qu'allaient avoir mes camarades de classe du fait que je faisais mes examens à un autre moment qu'eux et que je profitais de délais de remise de travaux prolongés. Mais ils ont tous bien compris. La plupart m'ont posé des questions sur mon handicap et voulaient savoir comment les mesures d'adaptation m'aidaient dans mes apprentissages. Ils étaient très compréhensifs. Le choix de vouloir ou non dévoiler son handicap est bien personnel et il est normal de ne pas vouloir le dire à tous ceux qu'on rencontre ou avec qui on travaille sur des projets. Il faut, selon moi, considérer en parler à nos amis de longue date."

- Celeste, University Student