• Facebook
  • Twitter

Emma Hawley-Yan

Emma Hawley-Yan

Alors que je me préparais pour ma première année d'université, j'ai décidé que je n'allais pas habiter en résidence. Habiter en résidence à l'université était très couteux donc je préférais loger hors campus pour économiser de l'argent. Ainsi, pendant mes trois premières années d'université, j'ai habité dans une coopérative d'étudiants et je suis très heureuse de cette décision. J'ai adoré rencontrer tous les gens qui habitaient à la coopérative. Comme il ne s'agissait pas d'une résidence universitaire, la plupart des étudiants avec qui j'habitais étaient plus vieux et venaient de l'étranger pour étudier ici. C'est ainsi que je me suis fait plein d'amis qui étudiaient depuis déjà quelques années à l'université et qui pouvaient m'offrir des conseils et du soutien valables. Habiter avec des étudiants internationaux a été une expérience fort enrichissante, car j'ai côtoyé des gens venant de partout. De vivre hors campus voulait aussi dire que j'avais accès à une cuisine complète et que je pouvais me préparer tous mes repas moi-même. J'aimais faire mon épicerie et préparer mes propres repas plutôt que de prendre les plans-repas de la cafétéria si j'avais habité dans une résidence du campus. J'ai donc pris de l'autonomie et j'avais la liberté de manger ce qui me tentait. J'ai appris à me préparer des repas santé dès que je suis partie de la maison.

Comme j'habitais hors campus, je m'inquiétais de ne pas avoir accès aux mêmes ressources que les autres étudiants qui habitaient en résidence et d'avoir du mal à me faire des amis. Finalement, je me suis inquiétée pour rien. L'université avait prévu un groupe de membres hors campus qui planifiaient des activités pour les étudiants de première année qui vivaient hors campus. Ils nous questionnaient sur notre ajustement et la transition et avaient même une salle de rencontre ou les étudiants hors campus pouvaient aller pour discuter. Ces élèves vétérans nous offraient le soutien nécessaire et les conseils dont nous avions besoin pendant notre première année hors campus. Le fait de vivre hors campus m'a motivée à participer à des clubs, à des équipes sportives et à m'impliquer sur le campus parce que je réalisais que je n'allais pas m'intégrer aussi rapidement dans des cercles d'amis comme le faisaient les étudiants qui habitaient en résidence. Je me suis jointe à l'équipe de cheerleading, je me suis impliquée dans ma faculté étudiante ainsi que dans le club henna et le club des défenseurs des droits des animaux. Ce fut une belle expérience parce que j'ai pu me lier d'amitié avec des gens qui partagent les mêmes valeurs que moi plutôt que de côtoyer uniquement les personnes qui se trouvaient dans la même résidence que moi! Je suis très heureuse d'avoir décidé de vivre hors campus et je recommanderais à d'autres étudiants de faire ainsi!

- Emma Hawley-Yan, University Student