• Facebook
  • Twitter

Défense et divulgation

Défense et divulgation

Pour certains étudiants, divulguer son handicap n'est pas une décision simple et facile à prendre. Bien que les avantages liés à la divulgation de son handicap soient nombreux, il s'agit d'une décision personnelle que l'étudiant doit prendre lui-même. 

Avantages et risques liés à la divulgation

Les étudiants handicapés ne recevront des mesures d'adaptation aux études postsecondaires que s'ils divulguent leur handicap au Bureau de soutien aux étudiants handicapés et fournissent la documentation requise. Ainsi, si un étudiant ne divulgue pas son handicap et ne s'enregistre pas au Bureau de soutien aux étudiants handicapés, il ne pourra pas recevoir les mesures d'adaptation dont il a besoin, comme un preneur de notes, des médias substituts ou des horaires d'examen adaptés. 

Certains étudiants choisissent « d'attendre et de voir ». Ces étudiants ne s'enregistrent pas immédiatement au Bureau de soutien aux étudiants handicapés et participent aux cours sans mesures d'adaptation. Certains étudiants pensent ne pas avoir besoin de mesures d'adaptation alors que d'autres veulent tout simplement « s'intégrer au reste de la classe ». Il est important de se rappeler que s'enregistrer au Bureau de soutien aux étudiants handicapés n'est pas tricher et que les étudiants qui utilisent des mesures d'adaptation ne profitent pas d'un avantage injuste. Les mesures d'adaptation sont mises en place pour que chaque étudiant ait le même accès au matériel didactique. D'ailleurs, non seulement les mesures d'adaptation ne donnent-elles pas un avantage injuste aux étudiants, elles veillent à ce que chaque étudiant ait le même avantage.

Bien que les étudiants doivent divulguer leur handicap au Bureau de soutien aux étudiants handicapés pour profiter de mesures d'adaptation, ils ne sont pas tenus de dévoiler les détails de cet handicap aux professeurs, aux adjoints à l'enseignement ou au personnel de l'institution d'enseignement. Toutefois, nombre d'étudiants choisissent de divulguer leur handicap à certains enseignants et de défendre leurs droits et leurs besoins.   

Certains des avantages et des risques associés à la divulgation de son handicap aux professeurs et aux adjoints à l'enseignement sont énumérés ci-dessous:

AvantagesRisques
Il se peut que les enseignants puissent repérer des problèmes potentiels liés au matériel didactique et à la charge de travail avant que ces derniers deviennent graves.Certains étudiants sont mal à l'aise de parler de leur handicap et sont nerveux à l'idée d'aborder le sujet avec leur enseignant.
Il se peut que les enseignants puissent offrir plus de soutien ou de flexibilité que ce qui est prévu dans les mesures d'adaptation.Bien que le personnel collégial et universitaire soit formé pour comprendre et respecter les handicaps, il est possible qu'un étudiant ait affaire à quelqu'un qui ne comprend pas son handicap ou qui a une opinion négative des personnes handicapées.
Il se peut que les enseignants puissent adapter une partie de leur enseignement ou de leur classe aux divers styles ou forces d'apprentissage des étudiants.Il se peut par contre que les étudiants ne reçoivent pas les mesures qu'ils demandent à un professeur à qui ils ont divulgué leur handicap puisque les mesures d'adaptation sont établies par le Bureau de soutien aux étudiants handicapés.
En comprenant la situation personnelle des étudiants, il se peut que les enseignants puissent aider à dissiper tout malentendu. 
En croyant en leurs propres aptitudes et en divulguant leur handicap, les étudiants peuvent réduire les préconceptions entourant leur handicap. 

Durant le processus d'inscription

Quand et comment divulguer son handicap

C'est une excellente idée pour les étudiants de communiquer avec le Bureau de soutien aux étudiants handicapés des écoles qui les intéressent pour parler des services qu'ils offrent. Les étudiants peuvent dire qu'ils sont handicapés et qu'ils souhaitent en savoir plus sur les services offerts.    

Il se peut que les demandes d'admission des collèges et des universités comptent une section où les étudiants peuvent parler de leur handicap (comme une dissertation personnelle). Certains étudiants choisissent de divulguer leur handicap dans cette section pour décrire leur situation au personnel d'admission du collège ou de l'université.  

Peu importe si les étudiants choisissent de divulguer leur handicap durant le processus d'inscription, pour recevoir des mesures d'adaptation, ils doivent s'enregistrer officiellement au Bureau de soutien aux étudiants handicapés de l'institution d'enseignement postsecondaire où ils sont admis.

Après avoir été admis et avant le début des classes

Une fois qu'ils ont été admis à un collège ou à une université, les étudiants peuvent entamer le processus d'enregistrement au Bureau de soutien aux étudiants handicapés. Pour que les mesures d'adaptation soient en place avant le début des classes, il est recommandé que les étudiants communiquent avec le Bureau de soutien aux étudiants handicapés deux mois avant la rentrée scolaire. Le processus d'enregistrement et les services offerts par le Bureau de soutien aux étudiants handicapés sont décrits en plus de détails dans la section Bureau du soutien aux étudiants handicapés

Durant les premières semaines de classe

Si les étudiants choisissent de divulguer leur handicap à leurs professeurs, il est préférable de le faire durant les premières semaines de classe, avant que la charge de travail soit trop grande. Les étudiants doivent communiquer avec leur professeur (en personne, par courriel ou par téléphone) pour prévoir une rencontre de 10 à 15 minutes. Durant cette rencontre, les étudiants doivent remettre au professeur la lettre de mesures d'adaptation du Bureau de soutien aux étudiants handicapés et peuvent choisir de divulguer plus de détails sur leur handicap.

Pour vous aider à entamer la conversation avec vos enseignants, pensez à écrire une lettre de divulgation:

Modèle de lettre de divulgation - PDF (103 KB)

Exemple de lettre de divulgation - PDF (96.3 KB)

Qu'advient-il si je n'ai pas divulgué mon handicap avant le début des classes, mais que je veux maintenant le faire?

Il n'est jamais trop tard pour s'enregistrer au Bureau de soutien aux étudiants handicapés ou pour divulguer son handicap. Le bureau est ouvert toute l'année pour appuyer les étudiants et prendre les mesures d'adaptation nécessaires. Par contre, rappelez-vous que la mise en place des mesures d'adaptation peut prendre plusieurs semaines. Si les étudiants ne communiquent avec le Bureau de soutien aux étudiants handicapés que quelques jours avant leurs examens de fin d'année, celui-ci ne pourra probablement pas mettre en place les mesures demandées avant la fin des classes. 

Si les étudiants s'enregistrent au Bureau de soutien aux étudiants handicapés à mi-chemin de leurs études postsecondaires, le Bureau de soutien aux étudiants handicapés pourra mettre en place les mesures d'adaptation et les services requis pour leurs cours actuels et futurs. Il est plus difficile de faire changer ses notes ou son statut lorsque les cours sont terminés, et pour le faire, les étudiants doivent déposer un appel auprès du bureau du corps enseignant approprié.

Défense

Pour de nombreux étudiants, défendre ses droits est une partie importante du processus de divulgation. Il se peut que les étudiants aient affaire à du personnel ou à des élèves qui ne comprennent pas les handicaps. En défendant leurs droits, les étudiants handicapés s'assurent de recevoir le soutien dont ils ont besoin. Il peut être difficile de savoir comment défendre ses droits, mais cette étape est essentielle au succès.

Conseils pour bien défendre ses droits :

  • Comprenez votre handicap, vos forces et vos défis.
  • Comprenez vos droits légaux et vos responsabilités en matière de mesures d'adaptation et de discrimination.
  • Lorsque vous divulguez votre handicap à des enseignants, trouvez le bon moment pour le faire (lorsqu'ils ne sont ni pressés ni distraits).
  • S'il y a lieu (et si vous vous sentez à l'aise de le faire), divulguez votre handicap tôt et avant qu'un problème survienne. N'attendez pas d'être en crise ou en période de stress intense.
  • Exercez-vous à divulguer votre handicap et à défendre vos droits auprès de gens avec qui vous êtes à l'aise et qui vous appuient.
  • Demandez l'aide du Bureau de soutien aux étudiants handicapés ou du personnel d'aide.