• Facebook
  • Twitter
  • Instagram

Zach, diplômé collégial

Photo de Zach Ball

« Après avoir obtenu mon diplôme du secondaire, j'ai décidé de faire une année de plus avant de commencer au collège. Je me suis donc inscrit à un cours de cuisine au secondaire et celui-ci m'a permis d'apprendre à cuisiner et à maitriser mes aptitudes avant d'entamer la vie collégiale. Ce programme était formidable, car il m'a non seulement aidé à valider mes champs d’intérêt, mais il m'a aussi permis de visiter le collège auquel j'allais aller l'année suivante en plus de rencontrer plusieurs de mes professeurs. Cette expérience m'a aidé à développer mes compétences et à bâtir la confiance dont j'avais besoin pour commencer mes études collégiales. De plus, elle m'a permis de me familiariser avec mon nouvel environnement.

J'ai beaucoup aimé mon expérience collégiale qui m'a servi de tremplin dans la vie alors qu'elle m'a permis de développer ma pensée, mes aptitudes sociales et personnelles ainsi que mes objectifs de carrière. J'ai certainement dû relever des défis, tels qu'apprendre à gérer mon temps et travailler avec des étudiants qui ne comprenaient pas mon handicap, mais en gros, j'ai préféré le collège à l'école secondaire. Les professeurs comprenaient mes difficultés d'apprentissage et savaient très bien enseigner aux étudiants qui manifestaient différents styles d'apprentissage. Ce que j'ai aimé le plus de mes études collégiales était d'avoir la liberté de poursuivre mes études dans le programme que je voulais, les arts culinaires, mais aussi la liberté de choisir les cours connexes (p. ex., davantage de cours qui me permettaient de cuisiner des aliments plutôt que de préparer des pâtisseries).

Le conseil que je voudrais donner à tous les étudiants handicapés qui désirent aller au collège est de s'inscrire auprès du Bureau des services d'accessibilité afin d’avoir droit aux mesures d'adaptation. J'avais beaucoup de paperasse à remplir et cela pouvait devenir lourd et stressant parfois, mais le personnel m'a aidé à tout préparer et le processus s'est simplifié avec le temps. J'ai choisi de préciser certains détails reliés à mon handicap à certains de mes professeurs. Si vous êtes suffisamment à l'aise et que vous faites confiance à votre professeur, je vous conseille de faire de même, car ils sont en mesure de vous offrir une aide et un soutien additionnels qui sauront vous avantager dans vos apprentissages. Je regrette de ne pas avoir plus sollicité les services d'assistance qu'on m'offrait, dont les services pour étudiants de première génération. Comme j'étais le premier de la famille à étudier au collège, je pense que j'aurais pu bénéficier d'un soutien additionnel. J'aurais aussi voulu participer à plus d'événements sociaux afin de réduire mon stress et de maximiser mon expérience collégiale.

Je suis très heureux d'être allé au collège, d'avoir eu l'occasion d'apprendre et d'explorer mes champs d’intérêt dans un cadre professionnel. J'ai acquis de nouvelles aptitudes qui m'ont mis sur la voie de la réussite dans mon domaine d’étude choisi. Le collège a été pour moi une excellente expérience. Les études collégiales peuvent ouvrir bien des portes et faire vivre de nouvelles expériences à tout étudiant qui le veut. »

- Zach Ball, diplômé collégial